© 2015 Energie LungYo

 

Comprendre les effets nuisibles du stress accumulé dans le corps et l'esprit.

September 24, 2015

Le stress n'est plus un mot à la mode et n’est plus d’actualités aujourd'hui. Pourtant, Il est constamment dans les médias. La plupart des articles de presse ne font qu'effleurer la surface de ce sujet, tout en présentant, au mieux, des revues d'actualités. Nous espérons pouvoir éclairer, dans les prochaines lignes, même si le sujet est vaste, et que peu de personnes comprennent vraiment, les mécanismes du stress < non soulagée > et plus précisément, ce qu’on nomme < le choc émotif > et sa relation avec notre système nerveux central, en particulier notre cerveau.

 

Notre cerveau est divisé en deux hémisphères, le gauche et le droit. En substance, nous avons deux cerveaux qui composent une image 3D globale du monde. Des années de recherche ont montré que chaque hémisphère possède des caractéristiques uniques. Le côté gauche a les capacités de compétences verbales, de la logique, de la raison, du sens du temps et linéaire « Le taureau dans le magasin de porcelaine » si on peut dire. L'hémisphère droit lui contient les fonctions de l'intuition, de la créativité et de la pensée abstraite – « L'esprit libre sur le sommet de la montagne ».

 

Les deux moitiés sont tout aussi importantes l’une que l’autre. Un accès facile et fluide entre les deux est essentiel - à savoir les fonctions supérieures du cerveau tout entier (cortex) - pour que vous puissiez l'utiliser comme vous le souhaitez, DE SORTE QUE VOUS SOYEZ pleinement réalisée en tant que personne avec un grand potentiel, et EN CONTACT AVEC TOUTES les choses qui vous rendent unique et spécial.

 

Lorsque nous rencontrons une situation stressante (quelque chose d’émotionnel ou une grande douleur), le cerveau bascule vers un mode cérébrale plus primitif, un mode de survie avec les fonctionnalités du système limbique. L'accès fluide à un hémisphère est perdu. Le cerveau concentre alors la majorité de son énergie dans un côté, l'hémisphère dominant du moment. Une grande quantité d'énergie vitale est ainsi perdue, les ressources s’épuisent, une réponse adrénocortisol en continue est sécrétée avec le familier « combattre ou fuir » dans notre attitude, ce qui est en réalité, les prémisses d’un état de choc.

 

Le corps et l’esprit prennent une position défensive ; une position physiologique sur la défensive et qui se mesure bio-mécaniquement. Un peu analogue à un chien avec sa queue entre les deux jambes lors d'une attaque. C'est comme si nous étions dans l’attente d'une urgence imminente, mais il n'y a pas d'urgence. À ce moment, être équilibré (droite-gauche) devient plus qu'un simple concept qui sonne bien. D'un point de vue biomécanique, cette situation est mesurable, et cette réalité vérifiable.

 

Notre cerveau régule la tension musculaire et la distribution de l'énergie électrique dans tout le système neuro-musculo-squelettique. Les circuits de neurones dans le cerveau et le corps sont à peu près divisés en deux, avec un hémisphère qui commande le côté opposé du corps. Dans la latéralisation du cerveau, nous passons neurologiquement vers l’hémisphère le plus dominant, afin de permettre une plus grande force de contraction d'un côté du corps – c’est un mécanisme de survie. Mais il y a un prix à payer. Quand notre situation latérale devient chronique, le cerveau se verrouille en réponse au stress continu, et le côté du corps contrôlé par l'hémisphère moins dominant devient flasque et affaibli, avec un ralentissement des réflexes. La tension musculaire n’est désormais plus répartie de façon égale, quelque chose a en effet changer la situation.

 

Cette « situation » est notre équilibre physique. Pour mieux comprendre comment la chose se passe, imaginez un manche à balai maintenu en position verticale par deux bandes de caoutchouc ancrées au sol, une de chaque côté. Si une bande est chauffée jusqu'à ce qu'elle soit ramollie, le balai sera tiré hors de son axe droit d’équilibre en raison du renforcement du côté tendu. C'est exactement ce qui nous arrive – le stress tire le corps d'un côté - il suffit de se regarder dans le miroir et de regarder votre visage, vos épaules. Les tensions musculaires causent le déséquilibre de chaque côté du corps, ce qui tire sur une hanche et raccourcit une jambe.

 

Cette posture défensive (le blindage psycho-physique) est facilement observable et mesurable pour presque tout le monde, c’est le langage corporel de cet état fragmenté. Plus critique encore, nos ressources disponibles se concentrent vers l'extérieur – et devenons « débrancher » ou « déconnecté » du corps pour se concentrer sur tout ce qui représente une menace ou un stress - ce qui est perçu mentalement à ce moment devient la plus haute priorité. Nous nous référons à ce phénomène comme une réaction externe.

 

Rappelez-vous lorsque vous étiez enfant et ce que vous avez ressenti quand vous êtes allé dans une maison hantée à l'Halloween ; C’EST METTRE L'ACCENT SUR CE QUI EST INTENSE ; c'est ça une réaction externe. C’est comme nous enfermer dans une sorte d’état d'esprit reptilien primitif, et, au lieu d’être dirigé vers l’intérieur (harmonie), notre attention est portée vers l’extérieur (agitation). Sans s'en rendre compte – chaque jour, chaque semaine, mois après mois, et années après années - nous glissons toujours plus subtilement et plus profondément dans cet état énergétiquement déconnecté, comme une hémorragie de notre précieuse énergie qui est perdue.

 

Une analogie serait la fuite lente de l'air d'un pneu ; une batterie perpétuellement déchargée ou d'une artère percée d’où le sang coule lentement à l'intérieur du corps. Le stress d'aujourd'hui, avec les défis et les changements du monde moderne nous draine l’énergie sans cesse et détourne cette précieuse énergie pour le maintien de l’équilibre de notre système.

 

Chacun d'entre nous a une quantité limitée d'énergie disponible. Les demandes quotidiennes sur notre réserve d’énergie sont énormes. Une analogie intéressante serait que les êtres humains sont comme des batteries. À un moment donné, nous sommes dans un état de charge ou de décharge. Si nous nous déchargeons trop, nous court-circuitons.

 

En 2016, ce qui nous amène à nous décharger est plus répandu que ce qui nous permet de nous recharger. Chaque facteur négatif en entraîne un autre. Enfin, nous finissons par manquer d'énergie (fatigue qui augmente) et sommes incapables de continuer dans les activités intenses.

 

La discipline énergétique Lung Yo nous permet d'être dans un état constant de charge maximale. Lorsque que la menace a disparu, le cerveau et les fonctions du système nerveux, la physiologie, la chimie sanguine et les systèmes énergétiques de l'organisme sont supposés retourner à la normale. Toutefois, lorsqu’ils sont verrouillés en fonction limbique et qu’ils demeurent ainsi, ce qui est dorénavant un problème presque universel, tragiquement, nous ne revenons pas vers un meilleur « état de facilité ».

 

Stress professionnel, contraintes de temps, solitude, angoisse, anxiété, inquiétudes, insatisfactions, sur-utilisation des médicaments, antibiotiques, champs électromagnétiques (téléphones cellulaires, ordinateurs, lampes fluorescentes, lignes électriques aériennes), les radiations et pollutions chimiques (émissions des véhicules automobiles, moisissures, obturations dentaires au mercure, le radon, etc.) toxines, pesticides sur nos aliments, insécurité financière, pressions d'emplois, 24/24 « sensationnaliste », couverture médiatique, faillite, relations dysfonctionnelles, problèmes familiaux, pensées négatives – beaucoup de phénomènes nous enferme dans un labyrinthe de survie, d’attitudes défensives, de négativité et de peur.

 

Vivre dans cet état constant de perte d’énergie nous immobilise et nous vide. Notre capacité à éprouver de l'émerveillement, du dynamisme et la joie de notre enfance est progressivement diminuée. Notre énergie naturelle est comme une ampoule de 100 watts qui émet une lumière intense au début, mais à mi-parcours, les défis de la vie l'ont grisé à moins de 40 watts. Nos vies sont remplies de souffrances inutiles. Cela ne devrait pas être ainsi ; une énergie de moins en moins disponible.

 

Avec Lung-Yo, la lumière revient. Vous pouvez voir cette étincelle dans les yeux de ceux qui sont alignés avec leur corps et avec leur vie. La vie devient aussi très multidimensionnelle pour ceux qui ont une bonne circulation de l'énergie. Mais beaucoup d'entre nous vivent dans une sorte d’engourdissement, dans un état assombri. Une perte de temps continu et d’énergie à nous inquiéter. Nous concevons constamment des stratégies pour y faire face.

 

La vie moderne est, pour beaucoup d'entre nous, comme courir dans le brouillard, un brouillard épais, et nous finissons par agir et vivre comme quelqu'un que nous ne sommes pas. Inévitablement, ce déséquilibre dans notre vie se manifeste au travers de toutes sortes de perceptions erronées ; comme des problèmes de santé chroniques et autres. Le stress et ses effets choc NOUS DÉTOURNE DE NOTRE VRAIE NATURE HEUREUSE.

 

Energie Lung-Yo brise ce cycle malheureux et nous redonne à nouveau de l’énergie et un bien-être comme nous ne l’avons probablement jamais expérimenté. Vivre la pratique énergétique Lung Yo, c'est comme revenir à la maison, un lieu sécuritaire. L'énergie Lung Yo facilite délicatement le « refresh » du système. C'est vraiment une communication extraordinairement positive, et tout à fait stimulante, qui encourage la sagesse du corps à « remplacer » le mode quotidien et habituel d’état « d’urgence » ou choc nerveux subtil, un peu comme un signal « vif et clair ».

 

Cette habitude au stress intérieur (combattre ou fuir) dans lequel la plupart des adultes sont – est neutralisée et, nous sommes enfin libérés. Instantanément, dans l’instant même. Toutefois, ce choc nerveux subtil n'est pas une définition comme dans une salle d’urgence en médecine traditionnelle pour les traitements des chocs traumatiques. Ce n'est pas aussi démonstratif et théâtral. Ce choc dont il est question ici est très subtil, complexe et subjectif. Des chocs micro-émotionnels émis en permanence.

 

Fondamentalement, un état de stress important (continu, évident et non soulagé) finit par se transformer en un état de choc subtil (profond, imperceptible et non soulagée). Comprendre qu’un stress continu non résolu se transforme en état de choc subtil - est tellement important.

 

La perte d’énergie de notre système devient impressionnante, comme si la sagesse innée du corps était constamment détournée pour répondre à ce choc subtil. Tant que cette situation n'est pas maîtrisée, toutes les autres priorités, comme la guérison, la pensée, la joie et la croissance - sont reléguées au statut de « back-burner ». Nous espérons que vous pouvez comprendre l’essence de cette distinction car c’est d’une importance cruciale.

 

Selon William Emerson, PhD, la majorité des Américains vivent sous l’influence de diverses formes de choc subtil. Si vous avez déjà vu le film « Ray » (la vie de Ray Charles) mettant en vedette Jamie Foxx - le début du film est un parfait exemple de ce qui a été décrit plus haut. Aujourd’hui, de plus en plus de médecins estiment que la véritable cause de toutes les maladies, y compris le cancer, est un traumatisme du choc subtil et de son impact négatif sur le système biologique (le stress).

 

Ce conflit intérieur, ou choc subtil, déclenche un mécanisme dans le corps qui le conserve en état d’urgence. La personne malade a besoin d'éteindre ce choc subtil, ce conflit intérieur. La plupart seront d'accord que ce choc subtil chez les adultes (et les enfants) diminue l’efficacité des fonctions normales du corps - autrement dit, nous sommes limités dans l'utilisation libre de notre potentiel naturel.

 

Ce que nous pensons que la pratique énergétique Lung Yo accomplit - est qu’elle amène une personne sous l’emprise du choc subtil, ou grossier, (mode « urgence ») en élevant la conscience, prisonnière du cerveau reptilien primitif ou limbique, vers un niveau plus évolué du néocortex frontal (mode « sécuritaire »). 

 

Les recherches scientifiques ont démontré que chaque cellule dans le corps possède une conscience. En fait les fonctions du cerveau se retrouvent dans chacune, selon des estimations, des 300 à 500 milles milliards de cellules qui composent un être humain. Deux millions de ces cellules meurent et sont remplacées par des cellules neuves toutes les soixante secondes. Nous ne sommes donc pas des êtres statiques, mais des êtres en perpétuel changement à un niveau subatomique et cellulaire.

 

À un certain moment, au niveau cellulaire, nous sommes, soit dans un mode positif (calme), ou à la réparation et la régénération sont aisées, ou nous glissons vers un mode négatif (agitation), ou les dommages et la dégénérescence sont progressifs et continus. Le niveau de stress subtil du présent nous maintient dans le second mode et en sortir devient une chose difficile. Grâce à la pratique Lung Yo, une ouverture dans le cerveau "supérieur", connu sous le nom de néocortex, s’effectue. Cela permet de découvrir qui nous sommes réellement, car les deux hémisphères communiquent ensemble dorénavant.

 

Instantanément, les REM (rapid eye movement) - les mêmes que pour la régénération physique durant le sommeil - ainsi qu’une respiration abdominale, commence. Maintenant, si nous observons un bébé qui dort de plus près - nous remarquerons ces deux phénomènes. Le changement devient inévitable. Le processus communique avec le cerveau d'une manière qu'il comprend (une communication sensorielle vers un organe sensoriel). La fréquence des ondes cérébrales Bêta ont été pendant de nombreuses années associées à un état normal de veille.

 

Aujourd'hui, la recherche suggère cependant que ces ondes Bêta sont en fait indicatives d'un mode de combat ou de fuite, de stress continu. Pour des raisons inconnues, la gamme des ondes 4-7 hertz Thêta ne sont pas directement touchés par le processus énergétique Lung Yo par comparaison aux ondes Alpha.

 

Quand le cerveau est verrouillé en ondes Bêta, nos perceptions et notre sensibilité sont obscurcies. Avec la gamme des ondes Alpha, nous regardons maintenant notre expérience avec les yeux du cœur, de manière éveillée. Une nouvelle clarté et lucidité fait naître une forme d’amour. Cela ouvre notre vie. Nous devenons pleinement vivants, dans le moment présent, tout le temps.

 

Par exemple, vous savez comment certaines personnes ont un vrai sens de « présence » quand ils entrent dans une salle? Toutes les têtes se tournent vers cette personne, les choses semblent se passer autour d'eux, ils semblent toujours être au bon endroit au bon moment? Vous connaissez certainement ce genre de personne. C'est comme s’ils étaient branchés sur une source secrète de puissance. Cette façon d'être est à la disposition de chacun d'entre nous - c'est en fait notre état naturel. Aujourd'hui, avec le train-train quotidien, nous sommes privés de ce sentiment de présence.

 

La pratique énergétique Lung Yo est un moyen éprouvé pour réveiller cette présence. Si vous ressentez un changement dans votre attitude, dans la qualité de vos pensées et de vos émotions, si vous remarquez que votre énergie est meilleure, ne parlez pas tout de suite du processus dans lequel vous êtes avec Lung Yo, mais laissez plutôt les gens commenter ces changements par eux-mêmes. Ils vous diront peut-être : « Tu as changé ? Tes yeux brillent… Tu es souriante… Nous te sentons positive et heureuse…. Qu’est-ce que tu as fait de nouveau récemment pour rayonner autant ? »

 

Mais le plus important, c’est de comprendre que la méthode est une communication sensitive. Elle est basée sur le même principe fondamental que le redémarrage d'un ordinateur. Avec le participant allongé sur le dos sur une table spécialement conçue (celle qui ressemble à une table de massage étroite de 19 degrés d’inclinaison) – un praticien qualifié, effectue un mouvement unique de la tête (une position anatomique droite ou position neutre, en tout temps) en alternance de chaque côté, à droite et à gauche (pour influer sur les deux hémisphères).

 

Doucement, le participant reçoit un niveau énergétique élevé, mais non menaçant (c'est la clé), une impulsion sensorielle. C’est une communication très positive pour le cerveau. La méthode peut sembler dramatique, mais il n'y a pas de risques ni de dangers, et aucune machine ou instruments ne sont utilisés. C'est simple, et l’état alpha s’installe doucement, ce qui est très rafraîchissant. C'est vraiment très agréable et doux, et pas le moindrement effrayant.

 

La nature de ce nouveau stimulus équilibre instantanément les deux moitiés du cerveau, ce qui efface le stress et les commutateurs cérébraux réinitialisent le système vers les « paramètres d'usine », c’est-à-dire, vers le modèle sain qui nous a été offert par Mère Nature. Le cerveau est actualisé. Ce qui permet au cerveau de faire une vérification complète de tous ses systèmes. Or, lorsque le cerveau comprend qu’il n’existe aucun danger, il ne justifie plus le besoin de rester verrouillé en mode « réponse au stress, être hyper-vigilants ».

 

Comme le cerveau quitte cette aberrante illusion d’être toujours sur la défensive, soit d’être toujours très réactif et porté sur l’extérieur, on en mode « urgence » de façon mal approprié, les ressources énergétiques sont alors libérées pour restaurer, en priorité, les dommages qui ont été causés sur une longue période. Le cerveau doit maintenant gérer le retour vers l’équilibre et l’autoguérison avec le but ultime du bien-être complet physique, mental, émotif et spirituel.

 

En utilisant des équipements sophistiqués, des recherches préliminaires ont été effectuées par le Dr Marc VanCraeyenest qui suggère que cette impulsion sensorielle apparaît comme un potentiel « piézo- électrique* » (une étincelle conceptuelle) qui prend sa source près du corps calleux (le gros paquet de fibres nerveuses situées au centre du cerveau reliant les deux hémisphères). Nous savons que cette communication sensorielle permet des résultats immédiats au niveau du potentiel électrique - d'abord dans le corps calleux puis alors dans tout le cerveau en activant le néo-cortex frontal, considéré par les anthropologues, les neurologues et les psychiatres comme le siège de la pensée humaine supérieure lieu du mode spirituel le plus élevé, et la région primitive de l’amygdale est désactivée.

 

En physique, un effet piézo-électrique est un courant qui circule à la suite d'une pression appliquée sur une structure cristalline (comme l'hypophyse ou le corps calleux). En théorie, la pression provoque cette structure cristalline à se déformer, ce qui entraîne un allumage (l'étincelle conceptuelle). En une toute petite nanoseconde (l’effet instantané), un réseau de neurones commence à se propager comme un feu énergétique (flash) tout le long des deux hémisphères du cerveau pour effectuer la vérification des systèmes – similairement, à la façon qu'un ordinateur est défragmenté et se réinitialise vers son état de fonctionnement d'origine.

 

« Et non, nous ne perdons pas nos données comme la personnalité, la mémoire, etc. (rire..). Nous sommes toujours nous -, seulement qu’une version plus authentique de nous-même fait son apparition. C'est un peu comme retourner à la maison, un lieu familier, agréable et sécuritaire. Ce processus facilite délicatement le « refresh ».

 

C'est vraiment une communication extraordinairement positive et stimulante, qui nous « réveille » et qui encourage la sagesse innée du corps à « remplacer » le vieux mode stress de l’état d’ « urgence » et à abandonner nos vieux mécanismes, un peu comme un signal de clarté et de lucidité. La réponse au stress intériorisé (de lutte ou de fuite) qui était un état de choc subtil, une alarme permanente ou un déséquilibre généralisé dans lesquels la plupart des adultes sont - est neutralisée et, nous sommes libérés instantanément…

 

Tout comme un ordinateur qui a redémarré et qui retourne au logiciel du système d'origine, nous revenons à notre plan original, la restauration ni plus ni moins des FONCTIONS SUPÉRIEURES DU CERVEAU, c’est un autre niveau.  En fait, l'ensemble du système (nous) revient vers un niveau plus conforme à sa véritable nature.

 

Par exemple, quand un animal est malade, il va instinctivement se reposer. Pourquoi? Parce qu'il libère de l'énergie en urgence pour participer à la guérison de son système endommagé. Le résultat final est que l'énergie libérée puisse être utilisée pour les priorités. La quantité d'énergie vitale ou les ressources énergétiques qui sont libérées quand on se repose, ou lors de jeûnes, qui participe au nettoyage d’élimination des toxines est relativement infime par rapport à la grande somme d’énergie qui est libérée (Energie Lung Yo) lorsque l'on sort d'un état de stress omniprésent, le choc subtil qui nous enferme.

 

Cette puissance humaine est libérée pour une plus grande capacité sensorielle, le retour des bonnes fonctions du métabolisme, la guérison, la créativité, etc. ICI et MAINTENANT, relève d’un mode de vie plus positif ; manger mieux, faire de l’exercice physique, méditer, faire du yoga, etc.

 

Ce changement d’état d’être offre de nouvelles perspectives et des styles de vie qui prennent une signification nouvelle, une dimension ouverte sur le monde. La nature sait toujours ce qu'il faut faire dans une situation particulière. Mais quand nous sommes déconnectés de cette sagesse naturelle, nous devenons, à notre insu et inconsciemment, un désavantage à nous-mêmes. Bouddha disait nous sommes soi-même notre meilleur ami ou notre pire ennemi.

 

Avec la séance Lung Yo, la nature va faire ce qu'elle sait faire de mieux -, mais jusqu'au moment de l'intégration complète, être aligné à 100% en état alpha dominant, nous ne pourrons pas le faire pleinement par nous-même, car nous étions complètement concentré et tourné vers l'extérieur. (Rappelez-vous notre analogie Halloween?)

 

La nature vivifiante de cette communication sensorielle inonde nos cellules d’un « réveil de la Vie » et qui attire l'attention de l'organisme via une meilleure circulation pour faire basculer le système nerveux en l’« élevant » à un niveau supérieur. Une position durable, solide et « positive » qui restera dans la journée et les suivantes. Correctement effectué, ce changement très réel fait éclore les fleurs de la sensibilité.

 

Comme nous passons maintenant plus de temps dans ce nouveau domaine de l'intégration alpha de la pensée supérieure, notre être tout entier, le niveau cellulaire et notre réalité se (ré)-organise autour de cet état alpha. C'est ce phénomène qui est considéré comme responsable de la transformation intérieure de notre expérience de vie.

Please reload

En vedettes

Echo du Képi / AAMFG / Article LungYo

April 27, 2017

1/10
Please reload

Nouvelles Publications
Please reload